La cérémonie psychédélique aux champignons

10 octobre 2023 | Temps de lecture : 6 mins

Une porte mystique vers l’Inconnu

Depuis la nuit des temps, l’homme a cherché des moyens de se connecter au divin, de comprendre l’inexplicable et d’accéder à des états de conscience supérieurs. De cette recherche de sens sont nés l’art, les religions, la spiritualité. Rien de moins !

Mais plus encore que la foi ou l’émotion artistique, la cérémonie aux champignons magiques se distingue par sa capacité à nous emmener au-delà de tout ce que nous connaissons. Les psilocybes sont dotés de propriétés hallucinogènes si puissantes qu’elles sont exploitées dans des rites sacrés à travers le monde depuis la préhistoire.

Comment se passe une cérémonie aux champignons ?

Les cérémonies pratiquées aujourd’hui sont souvent inspirées des traditions autochtones d’Amérique Centrale. Dans ces cultures, les champignons ont été utilisés pendant des siècles pour des raisons spirituelles et médicinales par des chamanes ou des curanderos (guérisseurs d’Amérique hispanique).

Ces rituels consistent en plusieurs étapes nécessaires pour optimiser l’influence de la molécule psychoactive sur les neurones et en limiter les effets secondaires (nausées, confusion). Car la psilocybine est puissante et un cadre permet de mieux la maîtriser.

Mise en condition mentale et émotionnelle

Intention

La cérémonie commence en fait plusieurs jours avant la prise de psilocybine. En amont de leur expérience, les participants définissent une intention qui représente leur évolution : c’est un but à poursuivre, une force à assumer ou une difficulté à surmonter. Cette idée les accompagnera et guidera leur voyage spirituel. En répétant cette intention, ils créent un ancrage cognitif qui stimulera des souvenirs et des émotions en particulier.

Préparation

Le jour même, ils suivent une diète spécifique, à partir du lever, pour simplifier l’assimilation de la substance. On évite donc certains aliments lourds, sucrés ou stimulants qui fatiguent le corps et l’esprit.

Accompagnement et sécurité

Consommation

Passé ces premières étapes, le moment tant attendu arrive. Chacun prépare sa dose de champignons ou de truffes de psilocybine sous forme de thé. L’infusion contient du citron et du gingembre qui en favorisent l’absorption. Pour s’imprégner de l’instant, c’est le participant qui prépare lui-même la mixture, avec recueillement, avant de la boire à son rythme.

Guidance

Alors que chacun se prépare à vivre un moment inoubliable, le chamane ou le facilitateur crée une atmosphère rassurante. Tout au long de la cérémonie, il est là pour guider le rituel, assurer la sécurité de chacun et calmer les éventuelles appréhensions. Il peut jouer de la musique, rester silencieux ou soutenir les participants à travers leur expérience.

Voyage

Les premiers effets se manifestent en 30 minutes à 1 heure, puis durant 3 à 5 heures. Chaque consommateur vit une expérience très personnelle. Selon les cas, elle peut être composée d’émotions en cascade, de résurgences, d’hallucinations, de fulgurances ou d’un sentiment d’appartenance. C’est un moment suspendu, presque irréel, comme nous n’en connaissons pas dans la vie quotidienne.

Clôture 

Enfin, une fois que les effets commencent à s’estomper, le guide, le facilitateur ou le chamane clôture progressivement la cérémonie psychédélique avec de la musique, des prières ou d’autres rituels.

Imprégnation dans la durée

Intégration

On pourrait croire que tout est joué et que la psilocybine a fait son effet. En fait, c’est une fois la cérémonie passée que les plus grands changements sont possibles. Le cerveau est dans une configuration malléable, et il est possible d’initier de véritables évolutions.

Les jours ou les semaines suivant la cérémonie, il est donc essentiel de prendre le temps de réfléchir à l’expérience et de l’intégrer dans la vie quotidienne. Les sessions d’intégration peuvent prendre différentes formes : séances avec des thérapeutes, discussions avec des facilitateurs ou travail personnel. Plus l’intégration s’inscrit dans la durée, plus cela est bénéfique.

La découverte des cérémonies psychédélique

Voilà pour l’aspect concret de la cérémonie aux champignons. Ce qui est étonnant, c’est de voir combien ces rituels sacrés pourtant très loins de nos coutumes modernes trouvent un écho dans la vie de certains occidentaux. Pour mieux le comprendre, il faut peut-être remonter aux sources de notre spiritualité.

Les cérémonies chamaniques des Mazatèques

Si l’on retourne aux origines, on découvre que les champignons magiques jouent un rôle central dans de nombreuses traditions spirituelles. Certaines, comme les Mazatèques du Mexique, sont encore en activité aujourd’hui.

Bien plus que de simples hallucinogènes, leur effet psychotrope y est la clé d’une connexion intime avec l’univers, une voie vers la compréhension de soi et du monde. Pour les Mazatèques, les champignons sont, en fait, comme des messagers des dieux.

La Renaissance des Cérémonies aux Champignons

Pendant longtemps, le culte des champignons est resté inconnu au-delà des montagnes sacrées de l’État de Oaxaca. Mais l’Histoire moderne de la psilocybine commence dans les années 1950, au sein du village méxicain de Huautla de Jiménez. Un couple d’occidentaux va changer la donne en y rencontrant la curandera Mazatèque Maria Sabina. La guérisseuse est connue pour utiliser quotidiennement des Psilocybe mexicana à des fins thérapeutiques afin de traiter les maladies ou désagréments.

Robert Gordon Wasson est banquier et ethno-mycologue amateur, d’origine américaine et sa femme, Valentina Pavlovna Guercken est une pédiatre russe. À leur demande, Maria Sabina les initie à la cérémonie psychédélique

À travers un article publié dans Life et plusieurs livres (Soma, le champignon de l’immortalité ou A la découverte des champignons magiques), Wasson va témoigner auprès du grand public occidental des potentiels psychédéliques de la psilocybine.

Des Temps Anciens à l’Ère Moderne

Ces publications suscitent l’intérêt de nombreux américains dans les milieux scientifiques et artistiques. À l’époque, une grande partie de la population humaine subit encore les stigmates de la Seconde Guerre mondiale ou vit au rythme des angoisses liées à la Guerre Froide.

Orphelins du monde spirituel

Mais la rupture entre le monde occidental et le spirituel date encore d’avant. Depuis les découvertes scientifiques portées par Galilée ou Charles Darwin, le monde occidental s’est déconnecté du divin. C’est déjà ce qu’évoque Friedrich Nietzsche dans Ainsi Parlait Zarathoustra : la disparition du sacré, “la mort de Dieu”.

Avec l’industrialisation, l’homme occidental ne trouve pas de substitut à Dieu. Peu à peu, le monde s’inscrit dans une urgence permanente laissant peu de place aux démarches spirituelles : il faut produire, faire la course contre les autres pays et consommer pour entretenir l’économie. La profusion de biens et la facilité à se les procurer entretien une certaine superficialité. Les satisfactions sont nombreuses mais temporaires et – malheureusement – de faible intensité.

À la recherche d’un renouveau spirituel

Par contraste, l’Occident a gardé une image forte de cultures traditionnelles intègres, consolidées par des rites puissants et riches de sens. Et le chamanisme semble être l’aboutissement d’une connexion totale aux mystères du monde des esprits.

La quête de l’Occident pour une expérience transcendantale est visible chaque jour en France ou ailleurs : les pratiques traditionnelles venues d’ailleurs sont devenues légion pour combler le vide spirituel apparent. Yoga, Reiki, Ayurveda, lithothérapie ou encore chamanisme.

Le regain d’intérêt contemporain pour la cérémonie aux champignons s’inscrit complètement dans cette recherche de sens. C’est pourquoi, depuis plus de 60 ans, de nombreux artistes, thérapeutes, ou simples curieux, cherchent à comprendre et à expérimenter ce que ces champignons peuvent offrir.

Pourquoi participer à une cérémonie aux champignons magiques ?

C’est précisément le décalage entre le monde moderne et les rituels traditionnels qui pousse de nombreux individus à rechercher des expériences profondes et authentiques. Les champignons magiques et les états de conscience altérés qu’ils provoquent semblent y offrir une porte d’accès.

Retrouver une lumière intérieure

Pour beaucoup, l’intérêt initial pour le chamanisme psychédélique repose sur une quête de sens ou un désir de reconnecter avec soi-même. Les rituels immémoriaux semblent pouvoir répondre à notre besoin de ressentir quelque chose de fort, qui dépasse les seules sensations du corps et nous relie à l’immensité. D’autres personnes rapportent une guérison émotionnelle, un apaisement de traumatismes anciens.

Des prolongements thérapeutiques

Ceux-là sont justement motivés par les potentielles applications thérapeutiques révolutionnaires. D’un point de vue médical, la recherche s’intéresse de plus en plus aux bienfaits potentiels des psychédéliques. Les études suggèrent que certaines substances, dont les champignons magiques, pourraient être efficaces dans le traitement de pathologies, allant de la dépression aux troubles obsessionnels-compulsifs, en passant par l’addiction. Ces molécules pourraient donc révolutionner le monde de la psychiatrie, offrant des alternatives aux médicaments traditionnels.

Des chercheurs appuient également l’hypothèse que les résultats sont d’autant plus significatifs lorsque la prise de champignons est précédée d’une cérémonie psilocybine ritualisée.

Quelle place pour la cérémonie aux champignons magiques ?

Certains puristes craignent de voir disparaître la pureté de ce rite. Pourtant, force est de constater que l’expérience initiale reste inchangée : une quête de vérité, une connexion profonde à la nature et à l’humain, une exploration des tréfonds de l’âme. La modernité a peut-être changé la forme, mais le fond demeure.

Ainsi, en dépit des divergences d’opinion, l’intérêt croissant pour les champignons magiques reflète une volonté, peut-être innée à l’homme, de comprendre et de transcender sa propre nature. Face à une ère marquée par des bouleversements sociaux, économiques et environnementaux, ces cérémonies si uniques semblent offrir à certains une lumière, un chemin vers la guérison et la transformation. Une chose est certaine : elles sont le reflet d’un monde en quête de renouveau.

Comment démarrer le microdosing ?

Commandez le kit de démarrage en microdosage contenant 3 semaines de truffes de psilocybine et un coaching pour découvrir la méthode.

Essayer le microdosing

Questions sur les cérémonies psychédéliques

Combien de temps dure une cérémonie aux champignons ?

En comptant le rituel de préparation, la cérémonie psychédélique dure environ 6 heures. Il faut également prévoir 2 heures à 3 heures de repos après la disparition des effets psychédéliques.

La cérémonie aux champignons est-elle vraiment nécessaire ?

Plusieurs études et témoignages montrent que la pratique d’une cérémonie permet de vivre un voyage plus tranquille et aux prolongements plus favorables.

Puis-je faire une cérémonie seul(e) ?

La cérémonie aux champignons nécessite, par nature, la présence d’un guide. C’est lui qui met le participant en condition pour recevoir le mélange et assure sa sécurité contre d’éventuels comportements à risques. Le statut légal de la psilocybine peut être un facteur important pour s’assurer un lâcher prise sans inquiétude.

Peut-on faire un bad-trip lors d’une cérémonie aux champignons ?

Pour les personnes en bonne santé qui consomment de la psilocybine, il n’existe pas de risque de bad trip. Toutefois, si la préparation et l’accompagnement sont insuffisants, la première étape du voyage hallucinogène peut être éprouvante. Cette notion d’expérience “challenging” est largement pondérée lorsque la cérémonie est orchestrée par des personnes expérimentées et responsables, comme c’est la cas dans une retraite ou une thérapie psychédélique.

Par Tangerine Retreat.